Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Faurever

Faurever

Illustrator, drawing always ... Paris, family in lovely


Karpov/Kasparov

Publié par Faurever sur 22 Février 2015, 17:09pm

Catégories : #Illustrations diverses

Karpov/Kasparov

Changement de décor - rien ne va plus à la maison! La stratégie est en place.

Mes loulous enfin mes hommes, mes champions s'affrontent une fois de plus aux échecs.

Les parties sont lancées, faites vos jeux car il y'en a pour un bon moment - de quoi les croquer pendant leurs interminables parties ponctuées entre des échecs et mats!

Cela me surprend toujours, de les voir s'opposer, face à face pendant des heures ???? c'est quoi ça? - Moi qui est une sainte horreur de ce jeu!.

Probablement, du au fait, que je ne sais pas y jouer et d'ailleurs toujours refuser d'apprendre.

Dois-je y vois un lien de cause à effet?

Pour ma part, je me contente du jeu de dames, rien à voir je vous le concède.

Alors durant le dessin je m'imagine, les noms qui ont ponctué ma jeunesse sans pour autant avoir assidûment suivi leurs parcours, leurs noms résonnaient chez moi ou chez Nick's.

Ainsi pouvais-je entendre, des FISHER par ci, des KARPOV et KASPAROV par là...

Il faut dire que ces bonhommes ont fait parler d'eux.

Je remarque, d'ailleurs, que depuis, je n'ai plus d'autres noms de joueurs d'échecs qui résonnent?

Manque t-il de grands champions? Cela veut-il dire que même aux échecs, les choses auraient elles évoluées sans ces duels de virtuoses - c'est vrai resterai t-il des virtuoses?

Quoiqu'il en soit n'en trouvant pas de nos jours, l'histoire des précédents (FISHER, KARPOV, KASPAROV- les fameux "2K") est succulente et ce à double titre - car elle relate que la petite histoire rejoint la grande et que derrière le cadre serré de l'échiquier s'est joué une lutte de style, un combat idéologique et une bataille politique. Entre ces joueurs d'échecs hors pairs, ces derniers dominèrent le monde des échecs dans les années 1980 et 1990.

Cela une fois de plus ne nous rajeunit pas!

Toutefois, à défaut d'aimer les échecs, je m'enchante de ces histoires.

Alors la décrire et la partager sommairement avec vous me branche - en voici un résumé :

Pour ces 2 là, KARPOV et KASPAROV, les 2 «K» les plus célèbres de l’histoire des échecs se sont disputés144 parties dont 104 nulles, 21 victoires pour Garry KASPAROV, 19 pour son rival Anatoli KARPOV. Un duel d’anthologie!

L’histoire de cette lutte entre KARPOV/KASPAROV démarre véritablement en 1975.

KARPOV est alors le champion incontesté de la discipline avec l’Américain Bobby FISHER. En refusant de disputer le championnat du monde 1975 contre le Russe, FISHER ouvre sans le savoir, l’ère du duel KARPOV/KASPAROV.

Ironie de l’histoire, c’est Alexandre NIKITINE, alors entraîneur de KARPOV, qui va servir de déclencheur lorqu'il apprend que son protégé mène une tractation secrète avec FISHER pour organiser une rencontre.

Furieux, NIKITINE dénonce la manœuvre aux autorités soviétiques et se fait renvoyer par KARPOV.

Il jure alors de se venger et jette son dévolu sur un petit prodige de 14 ans, Garry KASPAROV.

KARPOV apparaît comme le pur produit de l’URSS - une famille slave pure souche, un père ouvrier, une mère au foyer - KASPAROV lui présente un autre profil. Il est originaire de la république d'Azerbaïdjan, né d’un père juif et d’une mère arménienne, tous deux ingénieurs dans le pétrole.

Mais la différence ne s’arrête pas là.

Leur style aussi sont à l’exact opposé. Face à l’échiquier, KARPOV reste de marbre, cachses émotions. Face à lui, le bouillonnant KASPAROV, toujours porté sur l’attaque.

Les deux champions se retrouvent d’octobre 1984 à février 1985 pour un championnat du monde mémorable. Mené 5-0, KASPAROV renverse la vapeur, forçant la nomenklatura soviétique, acquise à KARPOV, à interrompre la partie pour protéger son héros national.

La suite est un un condensé d’histoire politique où se mêlent la fin de l’Union soviétique et le destin des ces deux hommes. L'émission Duel sur France 5 le relate très bien, émission que je recommande vivement.

Rassurez-vous nous n'en sommes pas encore là chez nous, mais qui peut dire si mon pt'it d'hom ne sera pas ce virtuose qui manque aujourd'hui?

N'y voyez qu'un délire d'une mère qui s'émerveille déjà que son fils puisse jouer à ce jeu.

XX

Commenter cet article

Ditjuforever 23/02/2015 15:47

Alors moi je parie sur le pti'Antoine !! Une bonne branlée à son père, quoi de plus normal ??
Et donc au final ??

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents